Domaine de recherche

Navigation




Réponses aux questions les plus fréquemment posées

Généralités

De quoi s'agit-il ?

Le système de coordonnées de la Suisse a été établi en 1903, d’où son nom « CH1903 ». Dans les années 1990 et grâce aux systèmes de positionnement par satellites (GPS), la Suisse a fait l’objet d’une nouvelle mensuration à l’échelle nationale. Cette dernière permet de déterminer les coordonnées des points fixes avec une précision centimétrique. Des écarts de l’ordre du mètre peuvent exister entre les coordonnées nouvellement déterminées et les anciennes valeurs. Afin d’écarter tout risque de confusion, de nouvelles désignations ont été introduites pour les coordonnées dans la nouvelle mensuration nationale. Le nouveau système de coordonnées a été baptisé CH1903+. Le remplacement s’effectue canton par canton et doit être achevé en 2016.

 

Pouquoi le cadre de référence MN03, en vigueur jusqu'à présent, ne staisfait-il plus aux exigences actuelles ?

Le cadre de référence MN03, créé au début du siècle précédent, n’est plus en phase avec les possibilités techniques et les méthodes de mesure très précises employées de nos jours. Considérés à l’échelle de la Suisse, les écarts sont de l’ordre du mètre. Les méthodes modernes de positionnement par satellite permettent de déterminer aujourd’hui des coordonnées avec une précision centimétrique. Les mesures GPS nous fournissent des coordonnées précises, utilisables dans le monde entier. Jusqu’à présent, il fallait toutefois les ajuster dans le cadre de référence «moins précis» MN03, autrement dit, faire en sorte qu’elles soient de mois bonne qualité pour pouvoir les combiner aux bases de mensuration existantes. Ces travaux sont une charge supplémentaire et des erreurs peuvent par ailleurs en résulter.

 

Qu'est-ce qu'un cadre de référence ?

Le cadre de référence MN03, créé au début du siècle précédent, n’est plus en phase avec les possibilités techniques et les méthodes de mesure très précises employées de nos jours. Considérés à l’échelle de la Suisse, les écarts sont de l’ordre du mètre. Les méthodes modernes de positionnement par satellite permettent de déterminer aujourd’hui des coordonnées avec une précision centimétrique. Les mesures GPS nous fournissent des coordonnées précises, utilisables dans le monde entier. Jusqu’à présent, il fallait toutefois les ajuster dans le cadre de référence «moins précis» MN03, autrement dit, faire en sorte qu’elles soient de mois bonne qualité pour pouvoir les combiner aux bases de mensuration existantes. Ces travaux sont une charge supplémentaire et des erreurs peuvent par ailleurs en résulter.

 

Qu'appelle-t-on coordonnées ?

Les coordonnées permettent de décrire la position de points et d’objets sur le terrain, sur des cartes ou sur des plans. Des coordonnées sans équivoque nous permettent d’indiquer à d’autres personnes où nous nous trouvons et où est localisé l’objectif visé. Elles sont également utilisées, en arrière-plan, dans les dispositifs de navigation qui équipent les voitures. Les valeurs des coordonnées précisent l’écart (mesuré en mètres sur le terrain) séparant un point donné de chacun des deux axes de coordonnées. Ils sont orientés, à partir d’un point fondamental, du sud vers le nord pour l’un et de l’ouest vers l’est pour l’autre.

 

Qu'entend-on par « projection cartographique »?

La projection cartographique sert à reproduire la surface courbe et tridimensionnelle de la Terre sur un objet de surface plane et bidimensionnelle, la carte. Cette reproduction s’effectue selon des règles géométriques et s’appuie sur des formules mathématiques. L’origine de la projection cartographique est l’origine des coordonnées, soit le point fondamental où se croisent les axes de coordonnées principaux. Un réseau de lignes perpendiculaires entre elles (quadrillage) figure sur les cartes nationales. Ces lignes facilitent la détermination des coordonnées sur les cartes.

 

Projection cartographique de la Suiisse (projection cylindrique conforme à l'axe oblique)

Projection cartographique de la Suiisse (projection cylindrique conforme à l'axe oblique). Copyright swisstopo

Que signifient les abréviations MN03 et MN95 ?

MN signifie «mensuration nationale», tandis que 03 et 95 indiquent l’année durant laquelle la mensuration nationale a débuté ou s’est achevée. Le cadre de référence actuel MN03 (datant de 1903) se fonde sur des mesures effectuées il y a plus d’un siècle. La nouvelle mensuration nationale a été réalisée dans les années 1990 et s’est terminée en 1995. Elle forme la base du nouveau cadre de référence MN95 (mensuration nationale 1995).

 

Pourquoi introduire un nouveau cadre de référence ?

De par la nouvelle mensuration nationale MN95, la Suisse dispose d’un cadre de référence géodésique homogène et de grande précision. Utilisable par toutes et tous sans avoir besoin de connaissances spécifiques du terrain, il vise une démocratisation de la mensuration. Connecté aux systèmes de référence globaux, il permet de bénéficier à l’échelle nationale des avantages que présentent les systèmes de détermination de positionnement et de navigation assistés par satellite (technologie GNSS). En outre, les systèmes informatiques de pointe et la combinaison de données provenant de différentes sources posent des exigences élevées en matière de bases géodésiques. Dans l’optique d’une optimisation au niveau économique, il est urgent et justifié de renouveler ce cadre de référence.

 

Pourquoi l'introduction du nouveau cadre de référence est-elle importante ?

Il est important, pour tout pays disposant d’une infrastructure moderne, de mesurer des coordonnées précises puis de les ajuster dans un cadre de référence adapté. Il suffit d’imaginer les conséquences qu’aurait un calcul basé sur des données peu précises pour la position d’ouvrages tels que des ponts ou des tunnels. Le nouveau cadre de référence est également important lorsqu’il s’agit de combiner nos données à celles de systèmes de positionnement globaux (GPS) ou à celles des Etats limitrophes. Dans le cas de projets à grande échelle tels que le réseau routier et ferroviaire européen, de portails de données transfrontaliers comme celui du lac de Constance ou de grands projets tels qu’AlpTransit, le nouveau cadre de référence est la condition sine qua non pour que les travaux soient précis et efficaces.

 

Qu'entend-on par « point fondamental » ?

L’origine de la projection cartographique – origine des coordonnées ou «point fondamental» – est le point d’intersection de ses deux axes de coordonnées. En Suisse, ce point fondamental se trouve à l’ancien observatoire astronomique de Berne. A partir de ce point, les coordonnées, exprimées en mètres, sont comptées positivement vers l’est (axe y) et le nord (axe x).

 

Que voit-on concrètement du nouveau cadre de référence ? Quelles seront les différences dirctement perceptibles par rapport à la situation antérieure ?

La différence la plus évidente réside dans la nouvelle désignation des coordonnées. De nouvelles coordonnées sont attribuées à l’origine de la projection cartographique (point fondamental à Berne):

·        Auparavant :    CH1903       y   =     600'000 m (Est);    x   =      200'000 m (Nord)

·        Désormais :        CH1903+     E   = 2'600'000 m (Est);    N =   1'200'000 m (Nord)

Les coordonnées de CH1903 (MN03) comptaient six chiffres et les nouvelles coordonnées MN95 (CH1903+) désormais sept (sans les décimales). La désignation des axes de coordonnées a en outre été clarifiée: E pour  Est (East/Ost), N pour Nord (North). Les désignations y et x ont fréquemment fait débat, surtout parce qu’elles inversaient les désignations couramment utilisées en géométrie.

 

Nouveau système de coordonnées CH1903+ de la mensuration nationale MN95

Agrandir l'image Nouveau système de coordonnées CH1903+ de la mensuration nationale MN95. © swisstopo

Pour qui les modifications inhérentes au nouveau cadre de référence revêtent-elles réellement de l’importance ?

Les modifications revêtent de l’importance pour les professionnels de la mensuration et des travaux publics, mais aussi pour tout utilisateur posant des exigences en matière de précision submétrique (précision des géodonnées inférieure au mètre). En revanche, elles restent sans influence sur le contenu des cartes, exception faite de la désignation des coordonnées.

 

À partir de quelle date le nouveau cadre de référence MN95 est-il valable dans le canton de Berne ?

Le nouveau cadre de référence pour les données de la mensuration officielle sera introduit au 1er  janvier 2016. Selon la planification, la conversion des autres géodonnées devrait avoir lieu dans le même intervalle de temps.

 

Dois-je remplacer mes cartes nationales ?

Depuis l’automne 2012, les nouvelles cartes nationales sont publiées dans MN95 en tenant compte de la nouvelle dénomination des coordonnées. Rien de change en matière de précision. La nouvelle dénomination des axes de coordonnées (7 au lieu de 6 chiffres) est la seule modification figurant sur les cartes. Il est possible d’ajouter à la main sur les cartes un 1 ou un 2 devant les coordonnées actuelles.

 

Mon appareil GNSS sera-t-il plus précis ?

Rien ne change dans l’utilisation d’un appareil standard, la précision d’environ 5 mètres étant plutôt fonction du nombre de satellites. Quiconque dispose d’un appareil fournissant un service de données de correction (par ex. swipos), bénéficie de la meilleure précision.

 

Que se passerait-il si le nouveau cadre de référence MN95 n'était pas introduit ? Quels inconvénients pourrait-il en résulter ?

Si le nouveau cadre de référence n’était pas introduit, les mensurations très précises réalisées avec des systèmes GNSS ou les distancemètres électroniques devraient toujours être ajustées à l’ancien cadre de référence MN03 présentant des distorsions. L’incompatibilité avec les anciennes données suisses concerne surtout les géodonnées issues de mesures par satellite et de campagnes de mesures internationales. Une solution de fortune consisterait à équiper les instruments modernes d’un logiciel convertissant en permanence les données mesurées en anciennes coordonnées suisses. Sur le long terme, les solutions de substitution seraient toutefois plus coûteuses (en termes de temps et d’argent) et plus facilement sources d’erreur.

 

Propriété foncière

 

Le nouveau cadre de référence aura-t-il des conséquences pour moi en tant que propriétaire foncier ?

La nouvelle mensuration et la conversion d’anciennes coordonnées dans le cadre de référence MN95 plus précis ont aussi une influence sur les coordonnées des points limites. Toutefois, les coordonnées des points limites d’une parcelle sont pratiquement toutes modifiées de la même manière, de sorte que les parcelles en tant que telles se retrouvent tout simplement «décalées» –  pas en réalité, bien sûr, mais du point de vue de leurs coordonnées ou sur le papier.

 

Les changements sont-ils synonymes de démarches à entreprendre et de frais pour les propriétaires fonciers, par exemple du fait de modifications éventuelles dans le registre foncier ?

Non. Les adaptations éventuelles des inscriptions au registre foncier sont entreprises par les autorités, qui en supportent seules la charge financière. Les propriétaires fonciers n’ont à s’occuper de rien et n’ont rien à payer.

 

Technique

 

Qu'est-ce que BEENyx15?

BEENyx15 est le fichier du canton de Berne, qui permet de procéder à la fois aux opérations de transformation et de redressement. Il sera disponible à la fin de l’été 2014.

 

Dans quelle mesure le changement de cadre de référence me concerne-t-il ?

Quiconque a à faire avec les géodonnées suisses est concerné, mais pas toujours dans la même mesure. Les maîtres et les gestionnaires des données doivent se pencher de manière plus ou moins intensive sur le changement de cadre de référence en fonction des exigences de précision posées pour leurs données.

Le changement de cadre de référence peut être réalisé de plusieurs manières. Ce sont les exigences de précision des géodonnées et par conséquent la précision de conversion qui déterminent la procédure.

Variantes de réalisation du cadre de référence par rapport à la précision des données et avec indications des distorsions Verzerrungen

Agrandir l'image Variantes de réalisation du cadre de référence par rapport à la précision des données et avec indications des distorsions. © swisstopo

Puis-je aujourd'hui déjà me procurer mes données en MN95 ?

Les données de la banque de géodonnées sont remises en MN03 (standard). Sur demande et contre émoluments, il est possible de se les procurer dès aujourd’hui en MN95.

 

Puis-je encore me procurer mes données en MN03 après le 1er janvier 2016 ?

Les données de la banque de géodonnées seront remises en MN95 (standard) à partir du 1er janvier 2016. Sur demande et contre émoluments, il est possible de se les procurer encore en MN03 pendant une période transitoire.

 

Que signifie FINELTRA?

FINELTRA est l’acronyme de «  Finite Elemente Transformation ». Il s’agit en l’occurrence d’un algorithme de transformation affine des coordonnées par maille entre les coordonnées nationales officielles (CH1903, MN03) et le système de coordonnées MN95 (CH1903+). Développé en 1995 à l’EPFZ, FINELTRA est géré depuis par swisstopo.

 

Qu'entend-on par présentant des tensions et présentant des tensions négligeables ?

Ces termes sont issus d’une analyse détaillée des lots de mensuration officielle. Dans les zones où les tensions sont négligeables, la précision géométrique correspond aux exigences de qualité selon l’Ordonnance technique du DDPS du 10 juin 1994 sur la mensuration officielle (ODEMO ; ponts fixes, points limites), et dans les zones présentant des tensions, la précision est inférieure au seuil de tolérance défini dans l’ODEMO.

 

Le passage au nouveau cadre de référence implique-t-il la possession de TRANSINT/FINELTRA ou de REFRAME ? Ou chaque bureau a-t-il le libre choix en matière de mise en oeuvre ?

Chaque bureau a le libre choix concernant la mise en œuvre technique. En revanche, la méthode est prescrite, à savoir au moyen de FINELTRA, le fichier de données cantonal BEENyx15, fourni par l’OIG au format FINELTRA (.dat).

 


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.lv95.bve.be.ch/lv95_bve/fr/index/navi/index/haeufig_gestelltefragen.html