Domaine de recherche

Navigation




Le changement de cadre de référence dans le canton de Berne

Le projet «Nouvelles coordonnées MN95»

Ce projet permet à l’Office de l’information géographique (OIG) de mettre en œuvre le changement de cadre de référence, lequel sera officiellement introduit dans le canton de Berne le 1er janvier 2016. Le concept de la Confédération baptisé «Adaptation de la mensuration officielle au cadre de référence de la mensuration nationale 1995 (MN95)» est à la base de ce projet. Outre le transfert des données de la mensuration officielle (données MO), ce dernier comprend aussi la conversion d’autres géodonnées et la prise en compte de différents systèmes auxiliaires.  

Outre leur adaptation au nouveau cadre de référence, les données de la mensuration officielle font l’objet d’un examen pour déterminer si elles présentent des distorsions et d’une opération de redressement si besoin est. Toutefois, seulement la moitié des surfaces présente un standard de qualité suffisant pour être immédiatement opérationnelles dans le cadre MN95. Il s’agit des mensurations effectuées par premier relevé (PR) ou par renouvellement (RN).

L’autre moitié résulte de numérisations préalables (NP), qui ne remplissent que partiellement les exigences de la MO93. Elles ne sont pas directement utilisables, même après avoir été converties dans le nouveau cadre de référence, car elles présentent des distorsions. C’est la raison pour laquelle les régions concernées sont transférées dans le nouveau cadre de référence sans opération de redressement.

Les travaux permettant de détecter les régions présentant des distorsions, de mesurer les points de contrôle, de générer un fichier de conversion et d’adapter les mensurations officielles au nouveau cadre de référence MN95 sont subdivisés en trois processus, à savoir:

  • Analyse des lots de mensuration officielle
  • Préparation de l'opération de redressement
  • Adaptation des lots de mensuration officielle

 

Analyse des lots de mensuration officielle

À partir du printemps 2011, les lots de mensuration ou les sous-régions dont les données peuvent être transformées sans réserve dans le nouveau cadre de référence, c’est-à-dire sans procéder à des mesures supplémentaires, ont été identifiées. La transformation est effectuée à l’aide de la méthode FINELTRA et du fichier CHENyx06. Il est possible de déterminer assez rapidement les zones présentant des tensions négligeables en tenant compte de la qualité du réseau de points fixes d’ordre supérieur, de l’historique de sa créationet de sa mise à jour. Le géomètre conservateur comp0étent se charge d’effectuer cette évaluation et cette qualification, en étroite collaboration avec l’OIG.

Pour que cette évaluation puisse être rationnelle, l’OIG a développé une application. Pour chaque lot de mensuration, un formulaire donnant des indications sur l’existence éventuelle de zones présentant des tensions locales a été rempli. Ces renseignements sont très importants pour la suite du traitement ; ils sont même déterminants pour que la mensuration officielle présente tout au plus des tensions négligeables, et ce sur l’ensemble du territoire cantonal.

Préparation de l'opération de redressement

D’après l’analyse, si un lot de mensuration est susceptible de présenter des tensions, il faut procéder à des mesures de contrôle sur des points fixes et des points limites fiables pour en avoir confirmation.

Les distorsions sont considérées comme négligeables si, pour deux points identiques, les coordonnées figurant dans la mensuration officielle respectent le seuil de tolérance par rapport à celles définies lors de la mesure par satellite (GNSS) [6], sous réserve que les mesures aient été effectuées dans de bonnes conditions (voir circulaire MO n° 2010/06).

Les mesures doivent permettre sur le terrain d’apporter la preuve que la zone ne présente pas de tensions ou d’identifier la présence de tensions. Dans le même temps, elles permettront de lever des points de contrôle et des points d’ajustage pour effectuer les travaux de redressement.

Les informations sur les régions, qu’elles présentent des tensions négligeables ou non, sont ensuite transmises aux géomètres conservateurs. Par ailleurs, elles doivent figurer dans une base de données et être publiées par la Confédération (voir Zones présentant des tensions négligeables).

Pour redresser les tensions dans les régions dont les valeurs sont hors tolérance, il faut procéder de la même façon que pour le maillage national, et appliquer la méthode FINELTRA pour définir un maillage local de triangles. Ces derniers sont définis de manière à ce que les données puissent être redressées lors de la conversion.

Afin de faciliter l’adaptation en une seule étape de toutes les données du canton de Berne au nouveau cadre de référence, l’application contenant le maillage de triangles densifié (BEENyx15) sera rendue accessible au public. Cette responsabilité est du ressort de l’OIG qui apporte son soutien en cas de besoin.

La carte ci-dessous montre le maillage triangulaire BEENyx15 ainsi que les vecteurs de différences entre BEENyx15 et CHENyx06.

maillage de triangles BEENyx15

Maillage de triangles BEENyx15

Adaptation des lots de mensuration officielle

Avant l’adaptation et le redressement des géodonnées, il faut déterminer les zones présentant des tensions et densifier le maillage des triangles grâce à la mesure de points de contrôles supplémentaires, le fichier FINELTRA BEENyx15 sera mis à disposition au niveau cantonal pour convertir et redresser toutes les géodonnées.

Les géomètres conservateurs seront mandatés pour adapter les quelques 1000 lots de mensuration officielle sous forme numérique.

La conversion est effectuée grâce à un algorithme FINELTRA qui se base sur la définition d’un réseau de triangles à l’échelle nationale. Des paramètres sont définis pour chacun des triangles en vue de garantir une transformation affine des données MO ; une méthode qui s’avère la plus adaptée selon des études (voir Rapport 21/2009: Définition de la nouvelle mensuration nationale de la Suisse 'MN95'). Pour chaque élément à l’intérieur d’un triangle, une transformation affine par éléments finis calcule des paramètres de dilatation, de translation et de rotation.

Avec la méthode FINELTRA, les lignes et les angles sont modifiés, ce qui peut entraîner la perte de certaines conditions géométriques, qui doivent alors être en partie reconstituées, ou l’apparition de différences d’arrondi lors de l’exportation puis de l’importation des données. Une étude de la FHNW (haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse) a révélé que les différences sont très faibles (voir Furrer und Trauffer 2007: Qualitätsindikatoren für den Bezugsrahmenwechsel). Dans la région étudiée, 85 pour cent des modifications étaient inférieures à un millimètre. Il ne faut toutefois pas sous-estimer les autres cas problématiques (p. ex, liés à la topologie, aux écarts) qui peuvent également survenir.

Il est possible que le changement de cadre de référence de la MO provoque des modifications de la surface des biens-fonds ; il faudra inscrire les nouvelles surfaces dans GRUDA-MO. Le transfert des données a lieu par l’intermédiaire de GRUDATRANS. Les mutations en cours à ce moment-là doivent être traitées séparément.

Les données converties seront soumises à l’OIG pour vérification, et à la Confédération pour approbation. Il s’agira concrètement de réaliser des contrôles d’intégralité, des comparaisons des surfaces et des analyses statistiques. Quant aux lots de mensuration, ils sont comparés entre eux, tout comme les mesures relatives aux limites territoriales.

Déroulement du transfert des données de la mensuration officielle dans le canton de Berne

Agrandir l'image Déroulement du transfert des données de la mensuration officielle dans le canton de Berne.

Systèmes auxiliaires

Le présent concept vise à limiter au maximum les répercussions connues (ou non) sur les systèmes auxiliaires (GeoDB, GRUDA-MO, Checker, CRCD, etc.). Des adaptations et diverses implémentations sont effectuées pour assurer la conversion des données MO, celles de la banque de données, et d’autres géodonnées.

Cliquer ici pour de plus amples informations sur GRUDA-MO et la banque de géodonnées.

 

Calendrier

L’illustration ci-dessous représente le calendrier du projet. Les travaux importants sont regroupés par thèmes. La ligne rouge indique la date-butoir du changement de cadre de référence pour les données de la mensuration officielle.

Calendrier de mise en oeuvre du changement de cadre de référence dans le canton de Berne

Agrandir l'image Calendrier de mise en oeuvre du changement de cadre de référence dans le canton de Berne.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.lv95.bve.be.ch/lv95_bve/fr/index/navi/index/projekt_neue_koordinatenlv95/bezugsrahmenwechsel/was_gilt_fuer_denkantonbern.html